Montagnes de Mourne / Paul Wakefield

John Richardson

Je suis un photographe amateur passionné basé à Assynt dans les Highlands du nord-ouest de l’Écosse. J’ai une passion pour le plein air et quand je ne travaille pas, j’aime passer autant de temps que possible à explorer les paysages sauvages et marins de ma région et au-delà. Je travaille à la fois en couleur et en monochrome et j’ai récemment repris le tournage avec un appareil photo argentique.

johnrichardsonphotography.com

Je suis inspiré par le travail de nombreux photographes, dont Paul Wakefield, Bruce Percy, David Ward et Paul Sanders. Je peux apprécier et me déplacer avec plaisir entre les images de tous ces photographes malgré leurs approches individuelles et leur style si différent. Pour moi, le facteur commun qui les relie tous est le sentiment de calme et de quiétude qu’ils apportent à leur photographie à leur manière.

De ce groupe de photographes, il y en a un vers qui je suis revenu plusieurs fois au fil des ans et c’est Paul Wakefield. En tant que jeune photographe, ce sont les premiers livres de Paul Wakefield, en particulier “Scotland The Place Of Visions” (avec Jan Morris 1986) qui m’ont inspiré. Je passais des heures à parcourir ce livre encore et encore, fasciné par les photographies. Les images de Buachaille Etive Mor, des Cuillins et du Loch Scavaig étaient parmi mes préférées. Au fur et à mesure que j’explorais plus loin, ce sont les compositions intimes de saumure poussant sur les rochers de la rivière Findhorn, ou de lichen au Storr sur l’île de Skye, qui ont attiré mon attention. Le niveau de détail, de couleur et de texture de ces images est incroyable et toutes sont réalisées dans une lumière tamisée. En fait, il n’y a presque pas de lumière directe du soleil sur les photographies de Paul.

La photographie pour moi est restée en sommeil pendant de nombreuses années en raison d’engagements familiaux, professionnels et sportifs. Puis une fois de plus c’est le travail de Paul Wakefield que j’ai redécouvert et son nouveau livre, “Le Paysage” (2014). C’est une incroyable collection de belles photographies, dont j’aurais volontiers accroché n’importe laquelle à mon mur. Un peu de temps après avoir redécouvert le travail de Paul, j’ai acheté un nouvel appareil photo, numérique cette fois, et je me suis senti inspiré d’explorer à nouveau le paysage écossais.

Cet article est ouvert aux abonnés payants et non rémunérés, il nécessite donc au moins un gratuit abonnement pour y accéder. Veuillez consulter la page d’abonnement pour plus d’informations.